Wiki-en veut du vieux:)?
Bienvenu dans le Forum (et for Femmes:)!) des 'wikinenveut'Smile!
On y discute de tout les sujets, concernant l'exclusion, le droit des pères, l'écriture et l'art en général, mais surtout et sinon de Linux et des Logiciels Libres et des NTIC, par et pour les gens de R.2000:)!
Everybody welcomes at Home:)!
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Shopactif


Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



La terre, un béton comme les autres?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La terre, un béton comme les autres?

Message  buyspeedoo le Mar 1 Déc - 16:08

Le principal obstacle à la compréhension du matériau terre
réside dans sa diversité. Derrière l’expression matériau
terre au singulier, se cache une infinité de matières aux
propriétés physico-chimiques variées qui définissent toute
une gamme de matériaux qui vont du sable au béton. Pour
faire face à cette diversité, la solution est peut-être de
considérer cette matière terre dans le cadre plus large des
bétons : la terre est un béton d’argile.
Des problématiques communes existent entre la terre, le
sable et le béton de ciment. Comme dans un château de
sable, l’eau joue un rôle prépondérant dans la cohésion
du matériau terre : la taille et la forme particulières des
argiles, microcristaux à faciès lamellaires, permettent à
l’eau de coller suffisamment fort pour construire un édifice
de taille imposante. D’autre part, la pâte de ciment durcie,
comme l’argile, est une matière divisée. Sa cohésion est
liée à la présence de CSH (Silicates de Calcium Hydratés)
qui ressemblent beaucoup aux argiles.
Du béton romain au ciment Portland, en passant par
la terre crue stabilisée à la chaux et toute une gamme
de pouzzolanes naturelles ou artificielles associées à la
chaux, l’objectif est toujours le même : produire des CSH,
associant la silice, provenant de composés naturellement
présents dans les sols ou issue de différentes industries,
au calcium, contenu dans les roches calcaires. Plus
récemment, les bétons géopolymères présentent une
alternative à ces solutions silico-calcaires.

extrait d'un article de Laetitia Fontaine

http://terre.grenoble.archi.fr/grainsdisere/dl/GI_journal02.pdf

Il est surprenant de constater que la maîtrise de la géopolymérisation est très ancienne puisque celle-ci fut déjà employée il y a déjà bien longtemps dans la construction des pyramides et qu'il est techniquement possible de réaliser non seulement des bétons mais aussi des revêtements muraux d'une incroyable résistance sans réelles nuissances environnementales.

Joseph Davidovits, inventeur et développeur de la géopolymérisation, a créé le terme “géopolymère” en 1978 dans le but de mettre en évidence cette nouvelle application de la géosynthèse ainsi que les matériaux en polymère inorganique employés maintenant dans de nombreuses applications industrielles.

Les grandes pyramides ont été bâties en pierre ré-agglomérée, c’est-à-dire une pierre calcaire naturelle fabriquée comme un béton.

http://www.davidovits.info/30/ils-ont-bati-les-pyramides-la-nouvelle-histoire-des-pyramides
avatar
buyspeedoo

Messages : 63
Date d'inscription : 04/10/2009
Age : 53
Localisation : Paris

http://www.myspace.com/buyspeedoo

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum